Visite du collège Calvin de Genève pour les lycéens du LEGTA de la Motte Servolex et du LPA de Cognin (73)



Dans le cadre de la reconduction du projet inter-établissements EUREKA « Citoyen Européen » financé par le Conseil Régional de Rhône-Alpes, une quarantaine de lycéens accompagnés de leurs CPE des établissements d’enseignement agricole de La Motte Servolex et du LPA de Cognin ont été reçus le mardi 26 mai 2015 au collège Calvin, école de Maturité du canton de Genève (équivalent lycée d’enseignement général français).


Le projet, initié par les CPE, les avait déjà amenés à rencontrer l’année précédente des élèves d’un établissement italien dans la région de Turin. Souhaitant poursuivre leurs travaux d’enquête en les élargissant à un autre pays limitrophe, c’est vers le Genevois que nous avons cherché un établissement partenaire. Le collège Calvin a aimablement répondu présent à notre sollicitation et a permis à nos élèves respectifs de se rencontrer et d’échanger autour de l’étude comparée des systèmes éducatifs. Nos élèves ont remanié leurs outils d’enquête (questionnaires et entretiens semi directifs) en vue de cette nouvelle rencontre. L’objectif restait toutefois inchangé et visait à identifier les similitudes et les différences, de s’inspirer de leur fonctionnement pour tenter éventuellement d’adapter certaines initiatives à notre système mais aussi de favoriser l’émergence de stages professionnels transalpins.


Nos élèves ont découvert avec grand intérêt le prestigieux collège Calvin situé dans la vieille ville de Genève. La matinée a donc débuté par une visite guidée de l’établissement par M. Jacquemoud, l’un des doyens (l’équivalent du CPE avec des missions d’organisation pédagogique de proviseur-adjoint pour un groupe de classes). L’établissement compte 5 doyens pour environ 850 collégiens (équivalent lycéens). Nos élèves ont ainsi découvert l’histoire et le patrimoine de la toute première institution d’instruction publique, gratuite et obligatoire helvétique fondée par Jean Calvin en 1559, qui a eu accueilli jusqu’à 2 000 élèves en 1566, alors que Genève ne comptait que 15 000 habitants. La visite des combles a permis de découvrir le travail de charpente remarquable et les chambres de l’ancien internat restées inchangées lors de la récente restructuration pour des raisons patrimoniales et a invité nos visiteurs d’un jour à un émouvant voyage dans le passé.



Les élèves ont pu observer de nombreuses similitudes entre les établissements, en commençant par la langue française, ce qui a facilité les échanges spontanés. Certains étaient surpris d’apprendre que le français n’était pas la langue nationale et unique helvétique et que l’italien et l’allemand sont également très usités sur le territoire suisse, qui ne dispose pas pour le coup de langue nationale unique.
 
La fin de matinée s’est déroulée en salle de classe pour un échange cette fois sur le système éducatif, abordant certains sujets allant des rythmes scolaires aux modalités d’évaluation, en passant par des questions sur le fonctionnement de la représentativité lycéenne dans les instances de l’établissement, mais aussi l’organisation des moments de vie hors des périodes de cours dans l’établissement, ainsi que les éventuels problèmes de discipline rencontrés.


Nos élèves ont ainsi pu apprendre qu’il n’y avait ni internat, ni cantine au collège Calvin. Seule une cafétéria tenait lieu de restauration dans l’établissement, les élèves préférant la plupart du temps rentrer chez eux ou déjeuner dans les restaurants ou snacks environnants. La journée se découpe en 2 périodes, avant et après la pause méridienne allant de 8h à 11h30 et de 15h15 à 16h40, ceci à raison de quatre jours et demi par semaine, dans lesquelles se répartissent une trentaine d’heures de cours hebdomadaires. De fait, aucune utilité de disposer d’un quelconque foyer, salle TV, salle d’étude ou lieu de détente, puisque les élèves viennent assister à leurs cours et quittent l’établissement dès qu’ils n’ont plus cours. Les vacances scolaires sont quasiment similaires aux nôtres, soit 1 à 2 semaines de congés toutes les 6 semaines, augmentées de la coupure estivale, plus longue que chez nous. La Maturité (équivalent du baccalauréat français) se présente à 19 ans après un cycle de 4 années de scolarité et donne accès à des poursuites d’études universitaires littéraires, scientifiques, économiques ou juridiques. Les élèves sont notés sur 6 points et la moyenne est à 4, que ce soit pour les formatifs ou les épreuves d’examens. L’année est découpée en semestres et des sortes de sessions d’examens internes (équivalent devoirs commun) sont organisés en fin de période pour évaluer les acquis.


L’établissement n’a à déplorer que peu d’incidents de discipline, les quelques problèmes rencontrés concernent la lutte contre l’absentéisme et le décrochage, les fraudes ou les attitudes irrespectueuses envers les personnels. L’établissement dispose également d’une association des élèves qui organise des activités sportives ou culturelle les mercredis après-midi, mais à l’exception d’une représentation théâtrale ou musicale, il n’y a pas de soirées à l’intérieur de l’établissement. « La soirée des Matu » comme elle est communément appelée, est organisée à l’extérieur de l’établissement. Enfin, les assistants d’éducation n’existent pas et les collégiens de Calvin étaient étonnés que nous demandions qui surveillait les moments hors des cours, question à laquelle ils ont répondu « personne et tout le monde à la fois » mais aussi « pourquoi nous surveiller, on n’a pas besoin d’être surveillés ! ».


Après le pique-nique, l’après midi a été consacré à la visite du Musée de la Croix Rouge Henry Dunant…
 
…puis un peu plus tard dans la journée, à celle du Muséum d’Histoire Naturelle, que les élèves ont également beaucoup apprécié.


Au final chacun aura vécu une très belle journée d’échanges et de découverte.


Christine Berthollet



Tous droits réservés (c) www.eapauvergnerhonealpes.fr
Tous droits réservés (c) www.eapauvergnerhonealpes.fr
Tous droits réservés (c) www.eapauvergnerhonealpes.fr